image fond site

Passeports du Spectacle

« La Légende de Buffalo Bill »
« Buffalo Bill's Wild West Show »

 


 

La carte de réservation (1992-1993)
À l’origine, il existait une carte de réservation au dîner spectacle comportant un espace blanc où était inscrit manuellement un numéro. Cette carte, assez vite disparue, donnait au recto quelques recommandations pour assister au show et au verso, attirait l’attention des visiteurs souffrant d’allergies ou d’asthme de ne pas y assister.

carte de réservation
carte de réservation

Le premier passeport (1992-1993)
C’est à la fois le premier passeport d’entrée au spectacle et le tout premier passeport imprimé pour l’ensemble du Resort avec le numéro de série 00000. Au nom d’Euro Disney, il est de couleur bois. Il n’y a pas de différence entre le passeport adulte et le passeport enfant.
L’imprimeur est Visual Graphic System (VGS) à Milan. La bande magnétique est noire.

premier passeport
premier passeport

La version papier (1992)
La légende de Buffalo Bill est un fabuleux dîner spectacle qui fut conçu par Jean-Luc Choplin. C’est un spectacle extraordinaire où l’on peut assister à un dressage de chevaux sauvages, des courses poursuites, voir un troupeau de bisons, une attaque de diligence, le tout dans une ambiance festive au cours d’un repas typiquement « west américain ». Ce show est une réplique presque fidèle du grand Buffalo Bill’s Wild West Show qui se produisit en France lors de l’exposition universelle de 1889.

Reprenant le visuel du tout premier passeport d’entrée à ce dîner spectacle du Disney Village (anciennement le Festival Disney), ces rarissimes passeports papier (connus à trois exemplaires seulement) et dont l’existence a été découverte en 2007, soit quinze ans après leur apparition, étaient utilisés comme leurs homologues du Disneyland Park et des hôtels lors de rares pannes électriques neutralisant les tourniquets d’entrée.

Au nom d’Euro Disney, ils se présentent verticalement, contrairement à tous les autres, du fait du format du passeport magnétique correspondant qui est vertical, comme le seront d’ailleurs tous ceux du Wild West Show par la suite.

Si le passeport classique sert tout aussi bien pour les adultes que pour les enfants, ici nous avons deux passeports papier. L’adulte est bordé d’un listel brun et l’enfant d’un listel bleu. Le coupon détachable, situé au bas, présente un grand chiffre « 1 » ainsi que le numéro de série. Le prix d’entrée n’est pas mentionné.

Les trois paires connues étaient en la possession de Gilles Pellisson, ancien directeur d’Euro Disney S.C.A. Il est impossible de dire aujourd’hui si ce système a été utilisé pour le show. Étant donné leur extrême rareté et le fait qu’ils ne soient connus que quinze ans après leur édition, laisserait penser que non, et que le stock qui devait exister a dû être détruit. Si à ce jour, une panne survenait, il est vraisemblable que seraient utilisés les passeports papier actuels au nom de Disneyland Paris. Mais tout ceci demande bien entendu confirmation, ce qui ne sera peut-être jamais possible.

papier
papier

Le billet papier (1995)
Des invitations offertes par American Express, partenaire d’Euro Disney S.C.A., ont été émises au printemps 1995. Nous n’en connaissons pas d’autres mais il est possible que d’autres partenaires aient fait la même chose.

Elles se présentent sous la forme d’un billet en papier délivré par le réseau France Billet et qui était à présenter à l’entrée du spectacle pour y entrer gratuitement. Ce billet était valable pour une seule séance, aux jour et heure indiqués sur celui-ci.

Cette pièce reste de nos jours relativement rare et difficile à se procurer, car peu attrayante et comme toujours presque jamais conservée par les non-collectionneurs qui représentent la quasi-totalité des spectateurs. Elle reste une curiosité et à notre connaissance, cette expérience n’a pas été renouvelée ultérieurement, tout au moins sous cette forme.

billet_papier


1ère série (1994-1996)
Cette première série, au nom d’Euro Disneyland se décline en deux passeports contrairement à ce qui se faisait précédemment. Le premier, réservé aux adultes, est à l’image de Buffalo Bill et le second, pour les enfants, à celle de Sitting Bull. Le petit logo représentant la tête de Buffalo Bill dans un ovale est sur fond bleu.
L’imprimeur est SPÉOS pour l’adulte et VGS pour l’enfant. La bande magnétique est noire.

série 1


2ème série (1995-1996)
Série similaire à la précédente, mais au nom Euro Disneyland Paris. Seule la version enfant a été éditée, le stock adulte étant certainement suffisant avant le changement d’appellation. La version adulte est donc inconnue.
L’imprimeur est SPÉOS. La bande magnétique est noire.

série 2


3ème série (1995-1996)
Nouvelle série avec un visuel identique, mais cette fois-ci au nom de Disneyland Paris. Le logo est sur fond vert au lieu de bleu. Les versions adulte et enfant existent.
L’imprimeur est SPÉOS. La bande magnétique est noire.

série 3


4ème série (1995-1996)
Cette quatrième série est presque identique à la précédente, mais le dos diffère dans le texte. Le logo Disneyland Paris est plus gros et le numéro de série est situé verticalement sur le côté droit. A noter que le passeport enfant dans cette version est inconnue.
L’imprimeur est SPÉOS. La bande magnétique est noire.

série 4


5ème série (1996-1997)
Identique à la précédente en ce qui concerne le visuel. Au dos, le logo Disneyland Paris est également en gros caractères, mais le numéro de série est situé en haut et à droite au lieu d’une position verticale. A noter que le passeport enfant dans cette version est inconnue.
L’imprimeur est SPÉOS. La bande magnétique est noire.

série 5


Les passeports « Spectacles » (décembre 1997)
En décembre 1997, les passeports destinés aux divers spectacles donnés sur le Resort ont été utilisés pour le Wild West Show, bien que le texte au verso stipule : « il ne permet pas l’accès au Wild West Show ». Ces passeports imprimés par Spéos avec bande magnétique noire, de couleur bleue pour les adultes et rose pour les enfants, ont permis l’accès au show sur une courte période en fin d’année. Il s’agit d’entrées offertes. Nous ne pouvons dire si ces passeports ont été utilisés uniquement dans ce cas de figure ou bien suite à une rupture de stock de la série précédente et dans l’attente de la livraison de la série suivante utilisée dès la fin du même mois.

spectacle
spectacle

6ème série (1997-1998)
Dernière série rééditée après le bref intermède précédent, dans le même visuel que pour les cinq premières séries. Même dos sauf en ce qui concerne le changement des numéros de licence en haut et le numéro de série en bas à droite. Une différence pour le logo Disneyland Paris qui est en gros caractères pour l’adulte et en petits caractères pour l’enfant, dû au fait que pour le premier, il s’agit de la reprise du dos de la 4ème série, alors que pour le second, il s’agit de celui de la 3ème série.
L’imprimeur est ISRA. La bande magnétique est marron.

série 6
série 6

7ème série (1999)
Après sept ans de bons et loyaux services, les anciens visuels font place à de nouveaux avec pour le passeport adulte l’effigie d’un indien et le logo du show sur fond marron. Pour l’enfant, nous retrouvons nos deux héros, Buffalo Bill et Sitting Bull, et cette fois-ci sur un fond orangé. A noter qu’en dessous du nom « Buffalo Bill », sous les chevaux et derrière la petite diligence, la poussière est noire.
L’imprimeur est SPÉOS. La bande magnétique est noire.

série 7
série 7

8ème série (2000)
Mêmes passeports que précédemment, mais contrairement à la 7ème série, la poussière des chevaux et de la diligence devient blanche, ce qui subsistera pour les deux séries suivantes.
L’imprimeur est NARBONI. La bande magnétique est marron.

série 8
série 8

9ème série (2001)
Mêmes passeports que pour la série précédente. Seul le dos présente une variante sur la ligne située au-dessus de la bande magnétique. Le numéro de série 00/07/WWA est situé sur la droite avant « NARBONI » au lieu de 00/03/WWA situé à gauche sur la série numéro 8 ou 99/03/BBA pour la série numéro 7. Le passeport enfant, bien que non connu devrait porter le numéro 00/07/WWE à droite avant « NARBONI » au lieu de 00/03/WWE sur la série 8 et 99/02/BBE sur la série 7.
Cette carte n’a été découverte qu’en fin 2008 par hasard dans un lot.
L’imprimeur est NARBONI. La bande magnétique est marron foncé (au lieu de marron clair habituel pour cet imprimeur).

série 9
série 9

10ème série (2001)
Mêmes passeports que pour la série précédente, mais cette fois-ci le texte au dos comporte une mention supplémentaire de mise en garde à l’attention des visiteurs souffrant d’asthme. Le texte comporte 12 lignes au lieu de 11 pour les versions précédentes du même type. D’autre part, la couleur est légèrement différente, tirant plus sur le marron que sur le rouge. Le numéro de série devient 01/06/WWA pour l’adulte et 01/06/WWE pour l’enfant.
L’imprimeur est NARBONI. La bande magnétique est marron.

série 10
série 10

11ème série (05/11/2001 jusqu’à épuisement du stock fin novembre)
Les passeports précédents ont été réédités en version cartonnée pour être compatibles avec le nouveau système Newton mis en place le 5 novembre 2001. Le visuel est le même. Le stock imprimé a dû être extrêmement réduit, car la série suivante a été mise en service fin novembre, ce qui induit une rareté de ces passeports, en particulier pour l’enfant qui est pratiquement introuvable maintenant.
L’imprimeur est IFCO. La bande magnétique est noire.

série 11
série 11

Après cette dernière série, les passeports pour ce spectacle sont les mêmes que ceux utilisés pour l’accès aux parcs.


Merci à Gérard P. pour son aide à la réalisation de ce catalogue.